Essentiel PC Actu informatique, logiciels et nouvelles technologies

Retrouvez plus d'actualité informatique sur Actualité en ligne

Abonnement presse et magazine pas cher ou à prix réduit - Abonnement journaux

Abonnement magazine et revue

RetSpan lance PeerFactor, service pour lutter contre le piratage


RetSpan lance PeerFactor, service pour lutter contre le piratage

vendredi 23 avril 2004 à 20:51 par Sebastien

Tout d’abord, qu’est-ce que RetSpan ? RetSpan (Napster à l’envers) est une association française (loi de 1901) qui prétend vouloir lutter contre le piratage sur les réseaux P2P. RetSpan a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. L’association annonce en effet être capable d’identifier les utilisateurs de réseaux d’échange de fichiers de manière à pouvoir éventuellement les trainer en justice. Ceci a conduit à une vive polémique entre RetSpan et des internautes convaincu du manque de sérieux de l’association. Je ne rentrerai pas dans cette polémique, ne m’estimant pas capable de juger le vrai du faux dans cette histoire. Néanmoins, le sujet est assez passionnant et je vous livre quelques articles trouvés par ci par là sur le web.

>>> Dossier "La vérité sur RetSpan" sur le site Open-files.com : l’auteur de l’article fait une analyse de la communication de RetSpan et y met sérieusement en doute les propos de celle-ci

>>> Droit de réponse de RetSpan au dossier d’Open-files.com

>>> A l’attention de Didier Wang, de l’association retspan : message ayant circulé sur les réseaux Peer to Peer

>>> RetSpan.info : Site de l’association, les communiqués de presse vous donneront plus d’informations sur la façon dont RetSpan présente ses services

Bien d’autres articles et discussions sont disponbiles sur le web. Une recherche dans n’importe quel moteur de recherche vous montrera que la polémique est importante. Méfiez-vous tout de même de ce qui est écrit sur Internet (y compris des liens ci-dessus).

Bon, maintenant que la présentation de RetSpan est faite, passons à PeerFactor. PeerFactor est un service proposé par RetSpan. Il s’agit d’un moyen qui permettrait de lutter contre le piratage. L’idée ici est de payer les internautes pour qu’ils mettent en partage de faux fichiers (appelés fakes) sur les réseaux d’échange (Edonkey/Emule, Kazaa, etc.) de manière à polluer ces derniers et rendre plus difficile le piratage. Ces fichiers contiendraient un contenu ayant pour but de rediriger les internautes vers des sites où le produit serait vendu légalement. Le but est de piéger les internautes utilisant le P2P pour télécharger des fichiers illégaux, et ce en s’appuyant sur d’autres internautes. Lancé début avril, PeerFactor a bien sûr suscité de vives réactions.

Depuis quelques jours le service est ouvert aux préinscriptions. Ce qui me semble assez malsain, c’est que pour attirer des personnes PeerFactor fait jouer l’appât du gain en promettant rémunération à l’internaute pour son aide. Evidemment dans cette situation une telle activité ne pourra rester sous le statut d’une association de loi 1901 et devra devenir une activité de type commerciale.

Pour les personnes désirant s’inscrire, je leur conseillerais tout de même d’attendre un peu, histoire de voir comment les choses vont évoluer. Mais si la curiosité est trop forte, n’hésitez pas à nous tenir au courant.

>>> Le site de PeerFactor


>>> Plus d'actualité sur Actualité en ligne


Commentaires

  • > RetSpan lance PeerFactor, service pour lutter contre le piratage
    8 juin 2004

    Une petite precision sur le fait que RetSpan serait obligé d’abandonner son statut d’assoc de loi 1901 du fait qu’ils payeraient les internautes : en fait il n’en est rien, une assoc loi 1901 a le droit de gagner de l’argent, de payer des personnes (ainsi que d’avoir des salaries) MAIS n’a pas le droit de redistribuer ses eventuels benefices à ses membres, et doit faire des declarations d’urssaf, d’impot ...

    Rq : je n’approuve absolument pas ce que font les membres de RetSpan, surtout que ce n’est pas à une assoc de s’occuper de piratages et ils m’ont l’air de se trouver un peu trop malins ...

    • > RetSpan lance PeerFactor, service pour lutter contre le piratage
      19 juillet 2004

      Certes mais bon si on lit les communiqués de presses écrites/télé de Wang, avec par exemple des phrases du type "on est capable d’envoyer les gendarmes chez quelqu’un en quelques minutes" ou alors "le conseil d’administration de Retspan" on peut se dire que ce gars là devient un brin mégalo.... L’histoire de la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf... Quand on a pas les moyens de ses ambitions voilà ce qui arrive.....

      Quand les majors lui auront assez rit à la ******** il se calmera peut-être.

      A suivre

  • Projet de Directive Européenne
    13 mai 2004

    80% des utilisateurs de P2P se servent des systèmes de téléchargement pour découvrir des artistes avant d’acheter les CD (le 28-04-2004 à 04:03 par )

    Le parlement européen a adopté un projet de directive en matière de propriété intellectuelle qui blanchit totalement les utilisateurs de logiciels P2P du moment qu’ils téléchargent pour une utilisation ultérieure personnelle.

    Voici une actualité que nous n’avons pas vu passer la semaine dernière mais qui nous semble importante.

    Après de nombreux procès contre les créateurs de logiciels Peer-To-Peer, les pseudo arrestations de jeunes adolescents téléchargeant le dernier album à la mode, la situation semble se clarifier, du moins dans l’Union Européenne. En effet le parlement européen a adopté un projet de directive en matière de propriété intellectuelle qui blanchit totalement les utilisateurs de logiciels P2P tels que Kazaa, Emule, etc. du moment que ceux-ci téléchargent leurs fichiers musicaux et vidéo pour une utilisation ultérieure personnelle. Uniquement les personnes voulant tirer du profit d’une vente des fichiers sont condamnables. Les groupes de pirates faisant un commerce de leurs téléchargements seront condamnés à de sévères peines : incarcération, gel de leur compte bancaire.

    Les maisons de production n’ont pas à s’affoler car des recherches menées dans ce domaine ont tiré la conclusion suivante : le téléchargement est profitable à l’industrie du disque et cinématographique.

    En effet ces recherches mettraient en exergue le fait que 80% des utilisateurs de P2P se servent des systèmes de téléchargement pour découvrir des artistes avant de se rendre dans un magasin pour en acheter les CD.

    Autrement dit vous pouvez dorénavant télécharger des fichiers par P2P en toute légalité, une bonne occasion de se faire une culture musicale et cinématographique.

  • > RetSpan lance PeerFactor, service pour lutter contre le piratage
    23 avril 2004, par kyrios

    En plus d’être débile, ce système se révèlera inefficace dans la majorité des cas parce que :

    1/ les personnes qui ont téléchargé le fichier peuvent mettre un mauvais "rating" ou un commentaire indiquant qu’il s’agit d’un "fake"

    2/ il existe des milliers de site qui contiennent des liste de liens "vérifié" qui sont mis quotidiennement à jour... donc au pire ce genre de technique modifiera le comportement des utilisateurs de P2P qui passeront plus souvent par ces sites...

    Lutter contre le piratage efficacement OUI, faire des réseaux P2P une immense poubelle NON ! le P2P ne sert pas uniquement à échanger des fichiers illégaux !!!!!!

    • > RetSpan lance PeerFactor, service pour lutter contre le piratage
      23 juillet 2004, par droldegars

      Ce système sera d’autant plus inefficace qu’il s’agit d’un vaporware qui ne verra sans doute jamais le jour.

      Les 3 urluberlus en mal de reconnaissances qui composent l’ensemble de l’association (Quel effectif !) semblent avoir une tendance nette à la mégalomanie d’une part et à la mauvaise foi d’autre part.

      Exemple de leur méthode : Ces 3 individus avaient insérés un pop-up sur la page d’accueil du site Retspan qui indiquait (soi-disant) le nombre de fichiers P2P en train d’être échangés sur internet. En fait il s’agissait d’un vulgaire javascript qui effectuait un calcul aléatoire à partir de l’horloge de la personne connecté. Voir le code javascript visible dans le lien ci-après : http://www.open-files.com/forum/index.php ?showtopic=6309&st=20

      Espérons que les journalistes cessent bientôt d’apporter une crédibilité à ces jeunes boutonneux ... la plaisanterie a assez duré...

© 1998-2011 Essentielpc.com