Essentiel PC Actu informatique, logiciels et nouvelles technologies

Retrouvez plus d'actualité informatique sur Actualité en ligne

Abonnement presse et magazine pas cher ou à prix réduit - Abonnement journaux

Abonnement magazine et revue

P2P : une étude montre son faible impact sur les ventes de disques


P2P : une étude montre son faible impact sur les ventes de disques

dimanche 13 juin 2004 à 19:00 par Sebastien

Depuis plusieurs mois les attaques en justice se multiplient envers les utilisateurs de logiciels d’échange de fichiers (P2P) que soit aux Etats-Unis et plus récemment en Europe et en France. Elles étaient menées pour la plupart par des représentants des maisons de disque sous le prétexte que l’utilisation de logiciels P2P faisait était une des causes majeures de la chute des ventes de CD. Pourtant, plusieurs associations d’artistes et de consommateurs s’étaient opposées à ce discours.

Pour évaluer vraiment ce phénomène, la Fnac qui est le plus gros distributeur de musique en France (et qui devrait lancer d’ici quelques mois sa propre plateforme de vente de musique en ligne) a demandé une étude sur ce sujet. Basée sur des entretiens avec de nombreux intervenants du secteur de la musique, l’étude montre que sur les 15% de baisse des ventes de disques en France en 2003, seuls 2 à 3 points pouvaient être attribués au téléchargement sur Internet. C’est donc bien ailleurs qu’il faut aller chercher les véritables raisons du déclin des ventes : un support (le CD) vieillissant, des prix trop élevés, une baisse des investissements, une faible croissance, une qualité assez médiocres au niveau des contenus, et la concurrence d’autres secteurs comme les DVD, les jeux-vidéos ou Internet. Autrement dit, il est peu probable que la politique ultra-répressive que mène actuellement l’industrie du disque serve à quelque chose si ce n’est à ruiner sa réputation et à dégoûter les consommateurs.


>>> Plus d'actualité sur Actualité en ligne


Commentaires

  • > P2P : une étude montre son faible impact sur les ventes de disques
    30 juin 2004

    Il est clair que si les majeurs ne nous servaient pas de la soupe réchauffée façon star act et laissaient la place au vrais créateurs nous serions enclins à encourager ces auteurs compositeurs par l’achat de leur CDs. J’ai presque 50ans et je crois revivre mes jeunes années puisque tout ce que j’entend à ce jour a été créé il y a 20, 30 ans... Conclusion : arrêté de vouloir faire du fric sur le dos des anciens, sinon se sont eux qui vous feront un procès pour copie illégales de leurs succès... A méditer.

  • > P2P : une étude montre son faible impact sur les ventes de disques
    30 juin 2004, par Louis

    Reprimender le P2P ne sert a rien !!si le prix des cd étaient moins elevés je suis sur que les consommateurs acheteraient volontiers des CD. Mais mettre plus de 20 euros pour un cd est parfois dur a avaler et c´est compréhensible.

  • > P2P : une étude montre son faible impact sur les ventes de disques
    15 juin 2004, par brioche

    Voici un article qui me fait bien plaisir, non pas car il diminue les conséquences du P2P, mais car il met le doigt sur différentes réalités dont les maisons de disques ne veulent pas entendre parler. Il me semble assez clair que lorsqu’un artisite comme Corneille, Florent Pagny et tant d’autres, quelque soit le genre de musique réussisse largement grâce aux ventes de CD. Sincèrement, je pense que le modèle économique de la vente de musique doit évolué.

    • > P2P : une étude montre son faible impact sur les ventes de disques
      18 juin 2004, par Takeo2004
      Et puis c’est pas pour etre mechant, mais les VRAIS artistes galere toujours pour trouver une maison d’edition alors que les mediocites crees par les institutions musicales proliferent de plus en plus, nous detruisent les tympans avec du vent et on ne peut que le supporter... Alors bon, si ils produisaient un peu moins de "mauvais gout" et plus de qualite, peut etre que les ventes de cds remonteraient ???
      • > P2P : une étude montre son faible impact sur les ventes de disques
        9 novembre 2004, par Bigouden Sisters

        Eh bin volia une étude intelligente. J’ai des potes ke font de la zik dans un groupe rock, et c’est clair que pour trouver un label et un distributeur, c’est l’enfer. Si le prix des cd audio passait entre 5 et 7 € pour un cd, les majors arreteraient leur politique "anti-piratage", se sortirait p’tet les doigts du cul pour aller chercher et editer de VRAIS talents, arreteraient de vouloir nous laver le cerveau en nous matraquant un titre 20 fois par jour à la radio et, à mon avis, ils feraient beaucoup plus de fric (c’est ça leur probleme) que maintenant. Il faut savoir que sur un album vendu 17€ dans le commerce, un artiste ne touche meme pas 1€ par exemplaire. Et meme en comptant les frais de studio, de fabrication du cd (impression comprise) et publicité, vendre un cd audio à 17€ c’est arnaquer le consommateur.

        Le site de Bigouden Sisters (mes potes) http://www.bigoudensisters.fr.fm Désolé de faire de la pub de cette façon, mais les majors ne laissent pas beaucoup de choix aux "petits" artistes.

© 1998-2011 Essentielpc.com