Essentiel PC Actu informatique, logiciels et nouvelles technologies

Retrouvez plus d'actualité informatique sur Actualité en ligne

Abonnement presse et magazine pas cher ou à prix réduit - Abonnement journaux

Abonnement magazine et revue

Le copyleft, nouveau modèle pour la création artistique


Le copyleft, nouveau modèle pour la création artistique

vendredi 3 septembre 2004 à 14:01 par Sebastien

Le fonctionnement du marché de l’art veut que la valeur économique d’une oeuvre réside dans sa rareté, son originalité et son unicité. Or le développement des techniques numériques et leur application à l’art favorise la copie et la diffusion des oeuvres. Contrer cet effet structurel en élaborant des systèmes de sécurité ou un arsenal législatif est voué à l’échec. Il serait plus judicieux, d’utiliser pleinement les avantages du numérique, comme la facilité de copie et de diffusion sans pour autant retirer à l’oeuvre sa valeur économique.

La diffusion en Copyleft constitue une alternative crédible aux modèles proposés par les grands distributeurs de biens culturels. Cette alternative s’inscrit dans une logique économique viable car, contrairement aux à-priori, le Copyleft n’implique pas la gratuité. C’est un moyen choisi par l’artiste pour se faire connaître, acquérir une réputation, construire sa notoriété en investissant son temps de travail. La diffusion d’une oeuvre copyleftée permet à l’artiste de vivre de son travail car le modèle de revenu se déplace vers la "matérialisation" de l’oeuvre comme son édition en série limitée signée ou sa représentation physique sous la forme de concerts, de représentations théâtrale, etc.

Le projet H4r7 [1] s’inscrit dans ce mouvement qui considère la diffusion d’oeuvres culturelles sur Internet comme une chance et non un risque. Certains artistes méconnus ont choisi le Copyleft car les distributeurs qui monopolisent le pouvoir de "faire connaître" jouent de moins en moins leur rôle et ce pour éviter de prendre des risques. Les artistes plus connus auraient peut être à gagner à placer leurs oeuvres en Copyleft plutôt que d’utiliser des dispositifs ponctionnant la majorité de leurs revenus. Dans les deux cas, le choix de l’indépendance vis-à-vis des grands distributeurs est possible.

Mikiane - Michel Lévy-Provençal, Animateur du projet H4r7


Notes

[1] H4r7 est un projet de création collectives d’oeuvres copyleft. pour en savoir plus : www.h4r7.org

>>> Plus d'actualité sur Actualité en ligne


© 1998-2011 Essentielpc.com