Essentiel PC Actu informatique, logiciels et nouvelles technologies

Retrouvez plus d'actualité informatique sur Actualité en ligne

Abonnement presse et magazine pas cher ou à prix réduit - Abonnement journaux

Abonnement magazine et revue

Peer Impact : Les majors s’accordent sur le Peer To Peer


Peer Impact : Les majors s’accordent sur le Peer To Peer

samedi 27 novembre 2004 à 10:33 par Sebastien

Sony BMG, Universal Music et Warner Music ont signé un accord pour mettre à disposition leur catalogue à la société Wurld Media. Elle prévoit de lancer Peer Impact qui fonctionnera comme un logiciel de partage de fichiers (Peer To Peer).

Peer Impact se basera donc sur le même principe que KaZaA. Toutefois, Wurld Media s’est engagé à protéger les droits des artistes et des maisons de disques. Cela signifie que les fichiers seront protégés contre la copie par DRM. Quel est alors l’intérêt d’utiliser un système de type Peer To Peer ? La réponse est double. Tout d’abord, Peer Impact proposera en plus du contenu protégé des fichiers accessibles gratuitement, soit parce qu’il s’agit d’artistes désirant se faire connaître, soit parce que ce sont des œuvres libres de droits. Ensuite, un système de distribution partagé devrait permettre de réduire nettement le besoin en bande passante.

Par conséquent, on pourrait s’attendre à ce que les chansons soient vendues moins chères. Et bien non, puisqu’elle seront au même prix que les services comme iTunes, à savoir 0.99$. A partir de là, on peut se demander quel sera l’intérêt d’utiliser Peer Impact plutôt qu’iTunes par exemple. En effet, il est beaucoup plus rassurant pour l’utilisateur de télécharger directement à partir d’un serveur officiel plutôt qu’à partir d’un autre utilisateur. Cela évite de se retrouver avec des virus ou des fichiers de mauvaise qualité.

Je suis donc très sceptique sur la réussite d’un tel projet. La seule avancée est que les maisons de disques semblent enfin commencer à se rapprocher du Peer To Peer, même si cela ne signifie pas qu’elles changeront leur politique de luttre contre le piratage à grands coups de procès envers les particuliers.

Peer Impact est encore en version bêta et son lancement est prévu pour début 2005.


>>> Plus d'actualité sur Actualité en ligne


Commentaires

  • > Peer Impact : Les majors s’accordent sur le Peer To Peer
    29 novembre 2004

    je ne suis pas d’accord de transforme mon pc en rayon de supermarche pour les major je paye ma connexion et non forfait ok s’il n’offre des point pour des titre si je uplod sinon non y pas moyen......

  • > Peer Impact : Les majors s’accordent sur le Peer To Peer
    28 novembre 2004, par François, toulouse

    Le Peer to Peer permet de réduire considérablement la bande passante et la charge des serveurs, vu que les échanges se font entre les abonnés du réseau. Bien vu. Le prix du morceau devrait du coup être inférieur.

  • > Peer Impact : Les majors s’accordent sur le Peer To Peer
    27 novembre 2004

    ha ben ouai ! les utilisateurs se debrouillent entre eux pour assurer la distribution des albums, et comme ca les majors ont plus à s’occuper de cette tache fastidieuse et peuvent enfin s’interresser aux choses vraiment importantes : rammasser les benefs !
    bien vu !
    bientot va falloir faire nous meme notre musique, et continuer quand meme a raquer pour qu’ils changent leur BM !

    • > Peer Impact : Les majors s’accordent sur le Peer To Peer
      27 novembre 2004, par p@st !s
      pareil que ci-dessus.. ils n’ont vraiment rien compris au systeme.. des chansons à 1euro piece, soit 10 euros l’album minimum.. en plus on a pas la boite, pas le livret et le son est un pauvre mp3 à 128... vaches à lait nous sommes, vaches à lait nous resterons !
      • > Peer Impact : Les majors s’accordent sur le Peer To Peer
        29 novembre 2004, par TF

        Ben, pas tant vaches à lait que ça, puisque beaucoup d’internautes téléchargent des fichiers sans payer les droits.

        Moi, je suis sûr que si la SACEM proposait un système pour que nous ayons à payer les droits des artistes sans avoir à payer les majors, ou - sans exagérer - en ne donnant qu’une part minime aux majors, ça marcherait bien mieux.

        Il faut bien voir que ces entreprises, même si elles nous proposent beaucoup de merdes, ont parfois le nez creux, et que la pub, ça coûte cher. Et puis, c’est malheureux, mais ça n’est probablement pas pour rien que Lorie et Priscilla ont du succès...

        • > Peer Impact : Les majors s’accordent sur le Peer To Peer
          29 novembre 2004, par Kévin
          EN effet les maisons de disques n’ont rien compris et ce n’est pas comme ça que leur affaire va marcher... Une solution serait que ce soient les artistes qui proposent leur musique en vente - pour un prix moins cher du coup - ou alors faire comme certains artistes : créer leur propre maison de disque...

© 1998-2011 Essentielpc.com